Animaux d'abattoir

L'association Stéphane Lamart intervient malheureusement trop souvent pour sauver des animaux destinés à l'abattage. Outre les actions de sensibilisation auprès du public, celles auprès de nos dirigeants auxquels elle rappelle sans cesse les mauvais traitements que subissent les animaux avant et pendant leur abattage, elle intervient aussi « sur le terrain » pour délivrer des animaux destinés à l'abattage qui vivent dans des conditions épouvantables.

La réglementation française sur les abattoirs impose l'étourdissement des animaux avant leur mise à mort, afin de limiter la souffrance animale. Pourtant, il existe des exceptions à cette règle qui n'est pas toujours respectée.

La principale exception concerne l'abattage rituel et est prévue à l'article R214-70 du Code rural qui énonce que l'étourdissement est obligatoire sauf « si cet étourdissement n'est pas compatible avec la pratique de l'abattage rituel ». Le Conseil d'Etat estime que cette dérogation est justifiée sur le fondement des principes de la liberté religieuse et de la laïcité.

L'association Stéphane Lamart effectue de nombreuses interventions concernant les animaux abattus lors d'abattages rituels, qu'il s'agisse d'abattoirs clandestins ou non. Elle dénonce les conditions des abattages rituels sans étourdissement, pratiqués en toute impunité dans la plupart des abattoirs, alors que les animaux subissent une fin atroce.

Si vous avez le courage de visionner une vidéo d'un animal se faisant égorger selon ce rite, alors qu'il se débat et s'étouffe dans son propre sang, vous comprendrez l'urgence de notre mobilisation, y compris de la vôtre. Réagissez en signant notre pétition.

L'association a également participé à la rédaction d'une lettre envoyée à nos dirigeants et publiée largement dans la presse nationale, qui relate les conditions d'abattage et rappelle l'urgente nécessité de modifier la loi pour qu'aucune exception ne soit tolérée en fonction des pratiques religieuses légitimant l'abattage halal ou casher sans étourdir les animaux.



En dehors de cette exception, l'obligation d'étourdissement des animaux avant leur mise à mort n'est pas toujours respectée dans tous les abattoirs. On peut penser aux nombreuses vidéos dévoilées par des employés ou associations qui montrent les lourdes souffrances infligées aux animaux au moment de leur mise à mort. Ces pratiques doivent cesser, et pour cela il faudrait que davantage de contrôles soient opérés dans les abattoirs, afin de s'assurer que la loi est bien respectée.

Dans la rubrique végétarisme, il est largement fait état des conditions inacceptables liées à l'abattage des animaux. Les deux rubriques se complètent, nous ne pouvons que vous encourager à réfléchir à ce point crucial, si vous souhaitez aider ces animaux martyrs. En effet, si on arrête d'acheter, on ne participe plus au massacre. Si chacun de nous avait le courage d'ouvrir les yeux sur la réalité et de considérer la vie animale à sa juste valeur, le nombre de végétariens ferait un pas de géant. Notre éthique et notre dignité aussi...

Restez informé(e) grâce à notre newsletter

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de la lettre d'information fournie par l'Association Stéphane Lamart.