Actualités

2Avril 2021

Nouvelles lois en protection animale

Delphinariums, animaux sauvages dans les cirques, vente de chiens et chats en animaleries, manèges à  poneys et bien d'autres pratiques sont en voies de disparition si les textes sont entérinés par nos  sénateurs.

Nous avions participé à de nombreux échanges et réunions qui avaient eu lieu en 2019 et 2020, afin  d'apporter ces dernières semaines des textes de loi, rédigés, présentés et rapportés auprès des députés  de l'Assemblée nationale par M. Loïc Dombreval, Mme Laëtitia Romeiro Dias et M. Dimitri Houbron.

La proposition de loi, qui visait à renforcer la lutte contre la maltraitance des animaux domestiques et  d'espèces sauvages, a monopolisé l'hémicycle pendant 4 jours, avec pas moins de 500 amendements.  Le débat a été marqué par de nombreux rebondissements et frictions au sein de la majorité. Plusieurs  amendements ont été validés plusieurs amendements contre l'avis du ministre de l'Agriculture.

Le vendredi 29 janvier, cette proposition a été adoptée par l'Assemblée nationale avec 79 voix pour et  2 voix contre. Nous sommes à la moitié du chemin : le Sénat doit à son tour adopter définitivement les  textes dans une procédure accélérée.

Voici un récapitulatif des différentes mesures adoptées :
  • Établissement d'un certificat d'engagement et de connaissance.
  • Interdiction de vente de chiens et chats dans les animaleries.
  • Stérilisation et identification obligatoire des chats libres.
  • Renforcement de l'identification des animaux domestiques.
  • Délai fourrière rallongé :
  • Augmentation des sanctions pour maltraitance animale.
  • Interdiction des manèges à poney
  • Fin des animaux sauvages dans les cirques et les delphinariums.
  • Fin de l'élevage d'animaux sauvages pour leur fourrure.
  • Création d'un fichier pour les personnes condamnées à l'interdiction de détenir des animaux.
  • Répression de la zoo pornographie
  • Interdiction d'achat d'animaux domestiques au moins de 18 ans.

Voici donc les articles qui font partie de la loi votée le 29 janvier 2021 à l'Assemblée nationale.  Ensemble nous avons pu faire entendre « leurs » voix. Des avancées sur le bien-être animal sont  toujours les bienvenues. Mais ne baissons pas la garde et restons mobilisés car le Sénat doit entériner  définitivement ces textes. 

Toutefois, nous déplorons que certaines actions ne soient pas mises en place plus rapidement. Sans  oublier l'absence de grands sujets lors de ces débats : les différentes chasses (à courre, à glu, etc), la  corrida, l'abattage sans étourdissement, l'élevage intensif, etc… Mais avec votre appui, nous continuons  le combat qui est également le vôtre, afin de leur offrir une meilleure vie, la liberté, la fin de leur longue  et lente agonie. Sans oublier de laisser aux générations futures un exemple à suivre et des actions à faire  évoluer pour la préservation, car le combat n'est jamais terminé.

Partager :
14

Restez informé(e) grâce à notre newsletter

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de la lettre d'information fournie par l'Association Stéphane Lamart.